Ces hommes qui ont peur des femmes

Publié le par KalaSoa

 

Il existe plusieurs sortes de peurs : celle que nous ressentons face à l’inconnu, celle que nous ressentons quand nous nous trouvons confrontés à une menace d’ordre physique ou émotionnel, celle qui nous vient de notre petite enfance et de nos souvenirs enfouis… Mais il existe une autre peur qui tend à devenir de plus en plus courante de nos jours, et qui malheureusement, touche de plus en plus la population masculine : la peur des femmes.  Oui, certains hommes  malgaches actuels ont peur des femmes. Je dis bien certains, mais pas tous.

Je n’ai pas l’intention de faire un procès contre les hommes. Je suis moi-même amoureuse d’un des membres de cette espèce qui  croit pouvoir dominer le monde parce qu’ils ont un appendice de trop.  Mais je suis scandalisée par une pratique qui se fait d’une manière subtile, mais qui, en fait, relève tout simplement de la lâcheté : ces hommes qui n’osent pas épouser ou prendre pour compagne des femmes intelligentes, brillantes et diplômées. Quand il s’agit d’une partie de jambes en l’air, ou de sorties sans lendemains… ces hommes choisissent bien les femmes brillantes. Ils les admirent et les envient. Mais dès qu’il s’agit d’un engagement sérieux, hop, ils s’éclipsent et préfèrent de loin les femmes simples, celles qui n’ont d’autre ambition que de satisfaire les besoins de leur mari et de leurs enfants, ou celles qui ne pensent qu’à dépenser l’argent gagné par leur riche mari.

Je n’ai rien contre ces femmes, qu’on se le dise ! J’ai été moi-même une femme au foyer après la naissance de mon troisième enfant, et je peux comprendre la difficulté qu’il y a à rester tout le temps à la maison, et dont la seule possibilité d’ouverture sociale est le portail de l’école, avec son attroupement de mères au foyer qui parlent de tout et de rien, et de préférence des autres.

Mais je connais plusieurs femmes admirables, qui ont choisi d’étudier, de travailler, de devenir des professionnelles ou qui ont des engagements sociaux ou politiques forts,  et qui essaient de donner à leur manière une autre image de la femme malgache, … mais qui se retrouvent seules. Pourquoi ? Parce que les hommes avec lesquels elles sont sorties n’ont pas apprécié le fait qu’elles se hissent au même niveau qu’eux. Parce que ces hommes, de peur d’être dominés, ont préféré choisir des épouses qui ne pourront pas leur faire ombrage. C’est une réalité, peut-être pas simplement à Madagascar, mais aussi ailleurs.

Pourtant, j’estime que cette peur des femmes brillantes est l’un des freins à notre développement. Nos hommes se satisfont d’un modèle féminin qui, tout compte fait, ne les fait pas progresser. Au lieu de choisir des femmes qui pourront être un défi quotidien, ils choisissent celles qui leur posent le moindre problème, et dont le silence peut s’acheter facilement avec de l’argent et d’autres possessions matérielles. Au lieu de choisir des femmes qui peuvent les pousser à être meilleurs, ils choisissent celles qui les font se sentir meilleurs même dans leur pire bêtise.

Comment les femmes pourront-elles jamais s’épanouir quand elles savent que tôt ou tard, elles auront à faire un choix difficile : devenir épouse et mère, ou avoir des ambitions professionnelles, sociales et politiques importantes ?

Certaines y arrivent. Mais elles sont encore trop rares. Et elles ont eu la chance de rencontrer de vrais hommes : ceux qui laissent les femmes s’accomplir, tout simplement parce qu’ils ont leur propre confiance en eux, et qu’ils n’ont pas besoin de dominer les femmes pour se sentir plus viriles. Parce qu’ils ont des ressources intérieures suffisantes pour transformer les relations de domination en relation de complémentarité. Et parce qu’ils ont compris que pour achever leur ultime accomplissement, ils ont besoin des femmes, tout autant que les femmes ont besoin d’eux.

Je voudrais encourager les femmes à ne jamais abandonner leurs rêves à cause de ce genre d’hommes. Et je voudrais demander aux hommes de surmonter leurs peurs et de savoir relever le défi d’avoir une femme brillante à leurs côtés, car c’est certainement le meilleur moyen pour eux de montrer de quoi ils sont vraiment capables.

Commenter cet article

snoring causes 11/06/2014 14:54

It was shocking to read that there are men who are afraid of women. It was interesting to read about the different kinds of fears. The experiences we have in our life right from childhood influences a lot in these factors. Thanks for discussing this.

Sophie Razafindrazaka Rasolofomana 11/02/2011 16:25


salut kalasoa!
Tena tsara sady mahaliana ny lahatsorata fa misaotra nizara. tsara raha aparitaka lavidavitra kokoa de anaovana discussion kely sa ahoana hoy indry? Za mantsy akia mahatsapa hoe @ zao contexte
politico social zao tena mila mandray andraikitra ny tsirairay satria le fiarovana ny "valeur" maha izy azy ny tsirairay sy ny tokony hotandrovintsika malagasy mintsy no efa madiva ho very ra
mahatsikaritra indry. De ahoana ny ho avin'ny ankizy satria ny environnement hiainany @'izao, ny haino aman-jery samy manana izay tiany hotandrovina daholo ary sahy mamadika ny loko mainty ho
fotsy, ny marina ho diso, sns, dia tiana horaisin'ny rehetra ho normal ny zavatra mifanohitra @ tokony ho izy. Le sehatra fanabeazana tena izy mila mijoro haingana e, alefaso akia . Mandr-pihaona e


KalaSoa 22/04/2011 15:40



Merci Sophie pour ta visite! 


Azafady akia raha izao vao mamaly. Tsara be ilay réflexion ndry. Tena hita akia fa na latsaka lavitra aza Madagasikara, rehefa mbola misy tanora ohatra antsika vonona ny hanova zavatra dia mbola
afaka manantena foana. Eto aloha ny anjara biriky keliko, manainga ny rehetra hieritreritra, azo hiarahana. Mieritreritra ny hanokatra forum fa miandry kely dia manantena akia fa handray anjara
mavitrika amin'izany indry. Pour notre pays, pour nos enfants.



Aurélie, femme artiste 11/01/2011 02:55


Ce sera un commentaire court car il est très très tard...
Je me demandais comment vous alliez en ce moment, vous une femme brillante justement, car vous n'avez pas publié depuis le mois de septembre.J'espère que vous gardez la foi en un avenir équilibré
et juste entre "les Yin et les Yang"... Je veux vous dire qu'en France c'est aussi cette difficulté là ! Et que le XXIème siècle sera celui du rééquilibrage je pense, un jour on dira "Les droits de
l' Être Humain" et plus "les droits de l'Homme".
ON PEUT ÊTRE DIFFERENTS ET EGAUX ...


KalaSoa 20/01/2011 19:29



Bonsoir Aurélie et merci pour votre commentaire! 


Je vais très bien et n'ayez pas peur, je ne perds pas la foi! je suis juste un peu débordée depuis quelques temps, à cause de mes engagements. Mais je suis contente de savoir que quelque part,
quelqu'un partage mes idées et que nous sommes plusieurs à nous engager, pour un monde meilleur. Je vous promets que je me remettrai à écrire dès que possible! Encore merci et à bientôt. 



Lilly Supertramp 03/12/2010 18:50


bienvenu dna sma communauté!


KalaSoa 22/04/2011 15:42



Merci Lilly! désolée pour ce retard dans la réponse mais je suis très heureuse de faire partie de ta communauté. 


A bientôt.



liva randriamanantena 01/10/2010 11:54


Bjr akia a, toy izao ny cas contraire tiako ho resahina : les femmes qui ont peur des hommes, misy ny tranga toy izao mantsy : te-hiteraka, te-hananjanaka ny vehivavy kanefa tsy tia lehilahy,plus
précisement tsy te hi s'engager par le lien du mariage miaraka aminy (ankoatry ny efa hoe miteraka tsy fidiny tsy manambady ara-dalana io an!!!). Marina fa tena vitan'ny vehivavy ny mamelona irery
ny zaza naterany (sur le plan matériel, financier, etc..) ny tsy fantany na hodiana tsy fantatra anefa dia mila autorité d'homme ny zaza ateraka, mila olona roa miara-manabe sy mitaiza, sinon
mandringa ny fanabeazana - ary tena misy fiantraikany non seulement @ ilay olona, fa h@ société mihitsy io éducation mandringa io - !!! mba développer-o hoe akia !!! hi hi hi !!!!! à plus, mazotoa
ndry


KalaSoa 01/10/2010 18:25



Voaray le commentaire! Merci beaucoup! tena intéressant ilay discussion! saingy mety tsy tena hitovy amin'ny avis ndry ny avis ko dia zay no tena maha interrésant azy! andraso fa ho développer ko
dia hotohizantsika ny resaka! en tout cas, merci beaucoup pour ta fidélité! cela fait chaud au coeur!